Tarte aux poires et aux amandes

Coucou, je reviens après quelques semaines d’inactivité, sur le blog seulement !

En ce moment, je suis un peu débordée ! Je cuisine toujours, je vous rassure, d’ailleurs j’ai plein de recettes en attente !!!

Mais, je n’ai pas le temps d’écrire…

Aujourd’hui, je laisse de côté le ménage et je vous poste cette recette de tarte aux poires et aux amandes. Il est grand temps, la saison des poires est bientôt terminée 😦

20161125_155204

Je sais, la photo est très moche… j’en suis vraiment désolée ! 

Pour cette recette, il vous fraudra :

  • une pâte sucrée, la recette est ici.

Pour la garniture :

  • 30 g de beurre,
  • 30 g de sucre,
  • 30 g de poudre d’amandes,
  • 1 oeuf,
  • 40 g de yaourt nature,
  • 5 g de maïzena,
  • 1 pincée de bicarbonate,
  • 1/2 càc de 4 épices,
  • 4 belles poires du jardin.

Préchauffez le four à 180°.

Préparez la pâte sucrée comme indiqué sur la recette. Foncez un moule à tarte beurré. Recouvrez la pâte de papier sulfurisé et de haricots de cuisson.

Enfournez-la pour une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, faites ramollir le beurre à température ambiante ou au micro onde, sans le laisser fondre.

Ajoutez le sucre et mélangez.

Ajoutez ensuite la poudre d’amande. Mélangez.

Puis, vous ajoutez la maïzena et le bicarbonate tamisés.

Ajoutez l’oeuf, le yaourt et les 4 épices. Réservez.

Epluchez les poires et coupez-les en 2.

Enlevez les haricots de cuisson et le papier sulfurisé de la tarte un peu précuite.

Versez la crème aux amandes sur le fond de tarte.

Disposez les demies poires sur la crème aux amandes. J’ai mis le côté bombé en dessous, mais vous faites comme bon vous semble.

Enfournez pour 35 à 40 minutes. Surveillez la cuisson, selon les fours, elle peut varier de 5 à 10 minutes.

Laissez un peu refroidir dans le moule, puis démoulez sur une grille jusqu’à total refroidissement.

Dégustez !

NB : veuillez m’excuser pour cette horrible photo ! Elle a été prise lors d’un pique nique en bord de mer  TRES TRES VENTEUX ! J’avais beaucoup de mal à rester stable 😉

 

Tarte rustique figues, noix et châtaignes

Là, c’est une vraie tarte d’automne !

Des figues, des noix et une petite touche de châtaignes…

Le résultat est TOP !!!

20161016_185923

 

Ingrédients pour une tarte de 28 cm de diamètre :
pour la pâte :
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 200 g de farine semi-complète,
  • 50 g de farine de châtaignes.
pour la garniture :
  • 10 à 12 figues fraîches,
  • 6 noix,
  • 2 càs de vergeoise blonde.

Préparez la pâte à tarte.

Dans un robot, battez le sucre, le beurre et le sel.

Ajoutez l’oeuf. Continuez de battre.

Ajoutez les farines tamisées. Tamisées, c’est mieux, elles sont mélangées et vous laissez de côté les résidus.

Dès que la pâte commence à s’amalgamer, arrêtez le robot. Continuez à la main. Formez une boule que vous aplatissez un peu. Filmez-la et placez-la au réfrigérateur pendant 1 heure.

Pendant ce temps, cassez les noix. Hachez-les très grossièrement. Réservez.

Lavez rapidement les figues sous l’eau.

Essuyez-les.

Enlevez les queues et coupez les figues en 4. Réservez.

Préchauffez le four à 180°.

Sortez la pâte du réfrigérateur. Etalez-la sur votre plan de travail entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Ce sera plus facile car la pâte est un peu collante, en plus, cela vous évitera de rajouter en excès de la farine qui modifirait le goût de votre tarte. L’épaisseur de la pâte doit être d’environ 7 mm. Plus fin, la pâte sera détrempée par le jus des figues. Enlevez le papier sulfurisé du dessus.

A l’aide d’un cercle à tarte découpez un rond de pâte. Placez-la (toujours avec le papier du dessous) sur une plaque à pâtisserie.

Saupoudrez d’une càs de vergeoise la surface de la tarte en laissant un bord de 2 cm.

Disposez les figues en rosace, en laissant toujours un bord de 2 cm environ.

Saupoudrez de nouveau d’une càs de vergeoise.

Disposez les morceaux de noix sur la tarte.

Repliez le bord de pâte sur la première rangée de figues. Appuyez légèrement afin de bien faire adhérer la pâte aux figues.

20161016_185637

Enfournez pour 30 minutes de cuisson environ. Comme d’habitude, tout dépendra de votre four, mais aussi de l’épaisseur de votre pâte.

Quand la tarte est cuite, sortez-la du four. Laissez la reposer une dizaine de minutes.

20161016_185804

Quand elle est encore tiède, glissez-la sur une grille pour un total refroidissement.

20161016_190130

Voilà !

Appétissante non ???

 

Confiture courge et vanille

L’hiver dernier, je vous proposais une recette de confiture de potiron au gingembre et aux agrumes.

Ici, je vous ai préparé une variante à la vanille et la cannelle. Cette confiture conviendra mieux aux palais un peu plus « classiques ».

20160304_171038

Ingrédients pour 3 pots de 350 g :
  • 1,2 kg de courge, soit 850 g net de chair une fois épluchée et épépinée,
  • 600 g de sucre, j’ai utilisé du sucre à confiture il cristallise mieux,
  • le jus d’une orange,
  • le zeste et le jus d’1 citron bio impérativement,
  • 1 bâton de cannelle,
  • 1 gousse de vanille.

Une fois la courge épluchée et épépinée, disposez-la dans une terrine avec tous les autres ingrédients.

Faîtes macérer l’ensemble. Idéalement, pendant toute une nuit. Sinon tant pis, l’essentiel étant que la courge rende suffisamment de jus. Cela facilitera la cuisson de votre confiture.

Versez votre préparation dans une bassine à confiture.
Mettez à cuire sur feu moyen. Remuez fréquemment. Attention surveillez bien la cuisson, quand la confiture va commencer à prendre, il se peut qu’elle attache au fond de votre récipient.

Pour vérifier sa consistance, faites le test de la soucoupe.

Versez quelques gouttes de confiture sur une assiette, une soucoupe… si les gouttes se figent quand vous les faites glisser dans l’assiette, c’est prêt. Si ce n’est pas le cas, poursuivez la cuisson quelques minutes supplémentaires. Refaites le test.

Quand la confiture est de bonne consistance, enlevez la gousse de vanille et le bâton de cannelle. Mixez la préparation à l’aide d’un mixeur plongeant.

Redonnez un petit coup de chaud 2 à 3 minutes.

Mettez votre confiture en pots.
Fermez-les au fur et à mesure que vous les remplissez. Retournez-Les sur un torchon jusqu’à total refroidissement. Ca aide à faire le vide d’air dans les pots !

20160217_182418

Personnellement, je préfère la confiture au gingembre, elle est moins traditionnelle et a du peps😉

Gelée de raisins à la vanille

Toujours avec mon trèèèès vieux pied de vigne, j’ai aussi concocté une gelée de raisins mais à la vanille cette fois !

20160918_194135

J’avais peur que la gelée raisin/verveine ne plaise pas à tout le monde. Donc ici, je n’ai pas lésiné sur les quantités.

Donc, pour 6 pots de 320 g (type Bonne Maman), vous aurez besoin de  :
  • 2,6 kg de raisins soit 1,8 litre de jus,
  • 1,2 kg de sucre cristallisé,
  • 2 gousses de vanille,
  • 52 g de pectine,
  • le zeste d’un citron.

Lavez le raisin, égrainez-le. Placez-le dans un faitout avec 1/2 verre d’eau.

Faites chauffer jusqu’à ce que les grains de raisins blanchissent et commencent à rendre un peu de jus. Cette opération vous prendra 10 à 15 minutes.

20160911_165142

A l’aide d’un presse purée, écrasez les grains de raisins. Passez l’ensemble à travers un chinois tout en continuant d’écraser les grains.

20160911_154530

Pesez le jus obtenu. Pour environ 2,6 kg de raisins vous parviendrez à recueillir 1,8 l de jus.

Versez le jus, une partie du sucre, les gousses de vanille et le zeste du citron dans une bassine à confiture. Commencez la cuisson à feu doux, de façon à laisser fondre le sucre.

Dans un bol, mélangez le sucre restant avec la pectine. Ajoutez au jus de raisin quand celui-ci commence à être chaud.

Augmentez le feu. Mélangez régulièrement votre préparation afin d’éviter qu’elle ne colle au fond de votre bassine. C’est très désagréable au goût, et en plus c’est pénible à nettoyer…

Pendant que votre gelée cuit à son rythme, profitez-en pour laver les pots de confitures, rincez-les à l’eau très chaude. Réservez les pots à l’envers sur un torchon propre.

Pour vérifiez la cuisson, versez quelques gouttes de gelée sur une assiette. Si les gouttes restent figées, la gelée est cuite. Si elles coulent dans l’assiette, poursuivez encore un peu la cuisson.

Quand celle-ci vous convient, mettez aussitôt votre gelée en pot.

Fermez-les au fur et à mesure, et retournez-les sur un linge propre jusqu’à total refroidissement.

Le lendemain, vous pourrez retourner les pots et coller les étiquettes.

Astuce de Dans ma Cuisine : avant de fermer les pots de gelée, j’ai coupé les  gousses de vanille en tronçons, pour les ajouter dans chacun des pots !