Entremet au chocolat

C’est ma Mère qui faisait ce dessert quand nous étions enfants. Mais, elle utilisait des macarons du commerce.

J’ai eu l’idée de me servir des macarons ratés, comme ceux-ci :

20140611_214226

 

Dites moi la vérité, qui n’a jamais raté, au moins une fois dans sa vie, une fournée de macarons ? Certainement pas moi ! Je ne pourrais même pas vous dire combien j’en ai LOUPE !!!

Maintenant, pensez à conserver les macarons inesthétiques, laissez-les bien sécher et durcir et suivez ma recette…

Ingrédients pour la crème aux macarons :
  • 400 ml de crème liquide,
  • 1 càs de sucre en poudre,
  • 250 g de macarons.

Fouettez la crème en chantilly avec le sucre. Toujours incorporer le sucre au départ quand il s’agit de sucre en poudre.

Passez les macarons au mixeur afin de les réduire en poudre fine.

Ajoutez-les à la crème chantilly.

Versez-la dans le fond d’un moule à charlotte ou un saladier que vous aurez préalablement tapissé de papier aluminium légèrement huilé pour faciliter le démontage.

Ingrédients pour la mousse au chocolat :
  • 200 g de chocolat,
  • 1 càs de sucre en poudre,
  • 4 oeufs.

Faites fondre le chocolat au bain marie.

Quand il est devenu crémeux, ajoutez hors du feu le sucre, les jaunes d’oeufs un à un et les blancs battus en neige ferme.

Versez la mousse ainsi obtenue sur la crème aux macarons.

Mettez au réfrigérateur, idéalement jusqu’au lendemain.

Retournez votre entremet chocolat sur un plat de service en décollant le papier alu avec précaution.

Garnissez de vermicelles en chocolat, de pralines roses concassées ou de chantilly… au choix.

Voilà mon entremet avec deux couleurs de macarons :

20140609_081040Résultat : un effet très girly pour l’anniversaire de ma fille Louise !

Merci Maman pour ta recette !!!

 

Publicités

Recette de base des coques de MACARONS

Je ne prétends surtout pas détenir LA RECETTE des macarons ! C’est simplement celle que j’ai mise au point après des dizaines et des dizaines d’essais infructueux.

Il ne faut surtout pas vous DECOURAGER !!!

Essayez d’adapter chaque recette en fonction du temps qu’il fait (l’humidité ambiante est à prendre en compte), bien connaître son four (la chaleur peut varier d’un four à l’autre).

Ayez aussi du temps devant vous pour réaliser vos macarons. Vous devez préparer tout d’abord les coques, mais aussi la ganache !

Donc, si vous êtes prêt(e)s, c’est parti !

Ingrédients pour une vingtaine de macarons :

Si vous n’en avez jamais fait commencez par une petite quantité, si votre fournée est ratée vous serez moins déçu !

  • 125 g de poudre d’amandes (soit 1 sachet acheté dans le commerce),
  • 125 g de sucre glace,
  • 3 cl d’eau,
  • 125 g de sucre semoule,
  • 2 x 56 g de blancs d’oeufs,
  • colorant (facultatif).

Mixez ensemble la poudre d’amandes et le sucre glace. Plus la préparation obtenue sera fine, plus lisses seront vos macarons. Si la poudre d’amandes utilisée vous parait suffisamment fine, vous pouvez sauter cette étape et passer directement au tamisage. 

Tamisez-la dans un saladier à l’aide d’un tamis ou d’une passoire fine.

Si vous souhaitez colorer vos coques, ajoutez le colorant aux 56 g de blancs d’oeufs. Le mélange se fera plus facilement. Je préfère les colorants en poudre, ils ne modifient pas la texture de la préparation. Vous pourrez aussi insérer les colorants, plus tard, dans la meringue.

Versez vos blancs, colorés ou non, dans le mélange sucre / amandes et mélangez bien à l’aide d’une maryse.

Préparez ensuite votre meringue italienne, c’est à dire que vous allez cuire votre sucre. Certains ne le font pas, c’est à vous d’essayer.

Versez le sucre semoule et l’eau dans une casserole à fond épais. Mélangez.

Faites chauffer à feu moyen, en vérifiant la température du sucre avec un thermomètre de cuisson. Il faut que la température atteigne les 118°.

Pendant ce temps, battez (au batteur) en neige pas trop ferme,  les 56 g de blancs restants.

Quand le sucre a atteint les 118° versez-le aussitôt et doucement sur les blancs montés, en continuant de battre à petite vitesse. Faites attention : ne versez pas le sucre sur le fouet du batteur, il ne serait pas mélangé correctement aux blancs. Continuez de battre, en augmentant la vitesse du batteur, jusqu’à ce que la meringue refroidisse et forme un « bec d’oiseau ». Vous pouvez choisir d’incorporez les colorants à ce moment-là, plutôt que dans le mélange amandes/sucre/blancs.

Incorporez la meringue à la préparation aux amandes, en plusieurs fois, en soulevant le mélange, mais sans fouetter. Vous obtiendrez un mélange homogène, semi-liquide.

Maintenant, vous allez dresser les coques.

Recouvrez de papier sulfurisé une plaque de cuisson. Pour vous aider à les dresser au mieux vous pouvez dessiner, en quinconce, sur votre papier cuisson des cercles de 3 à 4 cm de diamètre. Retournez le papier.

Remplir une poche à douille de votre mélange et dressez votre plaque de coques de macarons.

Tapotez légèrement la plaque. Et laissez « croûter » les coques. Je le fais toujours, mais là encore tout le monde ne le fait pas, à vous de voir !

mac ceriseLes macarons ont fini de « croûter ».

Lorsque les coques vous semblent sèches (touchez délicatement avec votre doigt, le macaron ne doit pas coller).

Préchauffer votre four à 150° (pour le mien).

Enfournez vos coques pendant une quinzaine de minutes. Tournez votre plaque à mi-cuisson. Vous allez voir les coques gonfler et former une collerette.

20130926_151423Pendant la cuisson, la collerette commence à se former !

Sortez-les du four, laissez-les un peu refroidir.

Dès qu’elles se décollent du papier, placez-les sur une grille et laissez-les complètement refroidir.

Garnissez ensuite chaque coque de la ganache de votre choix, et recouvrez d’une seconde coque.

mac chocolat menthe

Nota : si vous n’avez pas le temps (ou plus envie) de préparer une ganache, vous pouvez garnir vos coques de confiture, de pâte à tartiner ex. Nutella ou de pâte de Speculos (excellent)…

Macaron chocolat cerise

Cette fois, c’est la dernière, après j’arrête les macarons et je passe à autre chose !!!

Nous sommes en décembre donc à nous LES BUCHES !!!

mac cerise(macarons en cours de réalisation)

En attendant les bûches, les coques de ces macarons sont légèrement cacaotées et la ganache est un mélange de chocolat noir, une purée de cerises bigarreaux et un soupçon de kirsch.

mac cerise1(macarons terminés !)

Macaron au café

Des macarons, encore des macarons, toujours des macarons !

macaron café2Alors, cette fois, ils sont au café, pas une ganache au café, non ! C’est une crème mousseline au café !

macaron café1Au goûter avec un bon petit expresso !

macaron caféHum c’est un vrai régal !!!

Macaron gingembre

Aujourd’hui, il pleut. Autant rester à l’intérieur.

Une fois de plus j’en profite pour faire des macarons… J’ai des crises de « macaronnite » en ce moment !!!

mac ginLes coques sont très légèrement cacaotées, tandis que la ganache est un assemblage de chocolat et d’un soupçon de gingembre confit.

Macarons pour Halloween

J’ai fait quelques petits macarons pour une soirée « Halloween » avec des amis.

Je ne publierai QUE les photos de macarons, surtout pas celles des invités…

Les enfants risqueraient d’avoir peur : c’était le musée des…

HORREURS !!!

mac3Ils ne sont pas mignons ces macarons ?

mac7

En plus, ils étaient bons !