Macarons à la pistache

Les macarons, je viens juste d’en préparer…

Vous voulez tenter les macarons à la ganache montée à la pistache ?

20150801_202243

Ingrédients :
Pour les coques :

Suivez la recette qui est ici.

Mélangez en quantité égale des colorants vert et jaune pour obtenir cette couleur.

Pour la ganache :
  • 200 g de crème liquide,
  • 220 g de chocolat blanc, j’ai utilisé le chocolat blanc de la marque Barry,
  • 1 grosse càs de pâte de pistaches.

Chauffez la crème liquide sans la laisser bouillir.

Hachez  grossièrement le chocolat et réservez-le dans un saladier.

Versez la crème chaude en plusieurs fois sur le chocolat blanc. Mélangez bien à la spatule.

Laissez tiédir un peu.

Ajoutez la pâte de pistaches.

Mélangez bien.

Couvrir d’un film alimentaire et réservez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Le lendemain, versez la ganache dans le bol d’un robot et fouettez jusqu’à ce que vous obteniez la consistance d’une chantilly. Votre préparation doit former un bec d’oiseau. Attention, si vous fouettez trop vous risquez d’obtenir des grumeaux et votre ganache serait désespérément perdue.

Remplissez une poche à douille et garnissez vos coques de macarons :

20150801_195819Comme ceci !

Astuce de Dans ma cuisine : réservez au frais idéalement jusqu’au lendemain, vos macarons n’en seront que meilleurs.

Mais là, il faut vraiment être très, très, très fort dans sa tête pour tenir !!!

 

Publicités

Gâteau renversé fraises pistaches

Ca vous dit un gâteau fraises pistaches ?

20150601_193058

Le fond de tarte est on ne peut plus simple puisqu’il s’agit d’une génoise à la pistache.

Comme je vous l’ai déjà précisé au fil de mes recettes, j’ai utilisé ce moule-ci :

20140627_175413

 

Il suffit juste de retourner la génoise. Le fond du moule étant légèrement incurvé, on peut alors garnir le gâteau d’ingrédients de toutes sortes.

La génoise :
  • 4 oeufs,
  • 120 g de pistaches non salées,
  • 100 g de farine,
  • 1 yaourt,
  • 150 g de sucre,
  • 10 cl d’huile de pépins de raisin,
  • 1 sachet de levure chimique,
  • 3 gouttes d’huile essentielle de vanille, vous pouvez la remplacer par 1 càs d’extrait de vanille ou 1 càc de vanille en poudre.
La garniture :
  • 5 càs de confiture de fraises, n’importe quelle autre confiture pourra faire l’affaire, j’ai utilisé de la prune, je n’avais plus de fraise !
  • 20 cl de crème liquide,
  • 1 barquette de fraises de 500 g,
  • 30 g de sucre glace.

Préchauffez le four à 180°.

Faites torréfier, quelques minutes, les pistaches, dans une poêle chaude, sans aucune matière grasse et sans jamais cesser de remuer. Réservez les pistaches sur une assiette afin de les laisser refroidir.

Concassez grossièrement 20 g de pistaches, que vous utiliserez pour la décoration finale. Mixez les pistaches restantes, jusqu’à obtenir de la texture d’une poudre.

Battez les oeufs et le sucre, jusqu’à ce que le mélange double de volume.

Ajoutez la vanille, le yaourt et l’huile tout en continuant de battre.

Ajoutez ensuite la farine et la levure tamisées, puis la poudre de pistaches que vous avez préparée précédemment.

Versez la préparation dans le moule à tarte beurré.

Enfournez pour une vingtaine de minutes.

Sortez la génoise quand elle est bien dorée. Vérifiez toujours la cuisson à l’aide d’une pique à brochette. Laissez-la légèrement refroidir avant de la retourner et la démouler sur une grille.

Pendant que la génoise refroidie, montez la crème liquide en chantilly, au robot ou au fouet. Quand la crème commence à raffermir, ajoutez le sucre glace. Continuez de fouetter jusqu’à l’obtention d’une belle chantilly.

Disposez le fond de tarte sur un joli plat de service.

Badigeonnez la surface de confiture de votre choix.

Disposez les fraises coupées en deux.

A l’aide d’une poche à douille, disposez ça et là des touches de chantilly.

Parsemez des brisures de pistaches.

Dans la mesure du possible, dégustez aussitôt votre gâteau afin d’éviter que la chantilly ne retombe. Sinon réservez-le au réfrigérateur.

Astuce de Dans ma Cuisine : je vous encourage à prendre le temps de torréfier les pistaches. Vous verrez, c’est un vrai exhausteur de goût !

Cookies choco pistache

Aujourd’hui, c’est cookies à la maison.

Ils ont été fait par Marine, une de mes filles. Ses cookies choco / pistache sont EXCELLENTS.

20150201_173739[1]

Comme Marine est sympa, elle vous dévoile son secret de fabrication !

Ingrédients pour une vingtaine de cookies :
  • 250 g de farine,
  • 4 g de bicarbonate,
  • 100 g de chocolat à 55 % de cacao,
  • 80 g de pistaches non salées,
  • 1 gros oeuf,
  • 85 g de vergeoise brune,
  • 85 g de sucre,
  • 75 g de beurre pommade,
  • 2 gouttes d’huile essentielle de vanille (facultatif).

Préchauffez le four à 170°.

Faites fondre le chocolat au bain marie et laissez refroidir.

Faites torréfier les pistaches à sec dans une poêle,  pendant quelques minutes. Réservez.

Dans un saladier, mélangez le beurre et les 2 sucres. Ajoutez l’oeuf. Bien mélanger.

Ajoutez la farine et le bicarbonate tamisés. Mélangez.

Ajoutez maintenant le chocolat fondu, les gouttes de vanille puis les pistaches.

Façonnez des boules de pâte d’environ 30 g, pour nous c’est la taille idéale.

Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, en aplatissant légèrement chaque cookie.

Enfournez pour 12 minutes.

Sortez les cookies, même s’ils sont encore un peu mous, ils durciront en refroidissant.

Laissez-les à refroidir sur une grille.

Pesto de pistaches

Vous connaissez le pesto classique, composé de basilic, ail, parmesan, huile d’olive et pignons de pin ? Et bien, j’ai utilisé la même recette, mais en remplaçant les pignons par des pistaches non salées. C’est différent, mais il a les mêmes utilisations que le premier.

20140707_192816

Ingrédients pour 1 petit pot de pesto :
  • 1 gousse d’ail,
  • 10 feuilles de basilic,
  • 20 g de parmesan,
  • 80 g de pistaches non salées,
  • huile d’olive.

Tout d’abord et comme à chaque fois que j’utilise des fruits secs, je les torréfie afin de faire ressortir leur goût. Vous pouvez les mettre au four sur une plaque à pâtisserie. Pour ce qui me concerne, je préfère les griller à sec dans une poêle bien chaude sans ajout de matière grasse surtout. Vous secouez la poêle de temps en temps, quand vous sentez une bonne odeur de pistaches qui s’en dégage, arrêtez aussitôt le feu. Ne les laisser surtout pas « cramer » le goût serait trop amer. Laissez les pistaches refroidir dans la poêle, en les secouant encore un peu.

Dans un hachoir, ou mieux dans un mortier pour les puristes, écrasez l’ail, le basilic, et les pistaches refroidies. Ajoutez ensuite le parmesan râpé finement. Versez un filet d’huile d’olive en mélangeant bien la préparation. Cessez de verser l’huile quand la consistance du pesto vous convient.

Utilisez immédiatement ou réservez au frais jusqu’à utilisation.

Le pesto se conserve 2 à 3 jours, au réfrigérateur, dans une boîte hermétique.

Tarte aux cerises

Ah le temps des cerises… Vous allez en voir de toutes les couleur !!!

Je commence ma série avec des cerises bien rouges comme on les aime…

20140609_075820

Voici mon premier dessert à la cerise. Sur une base de tarte sucrée, une fine couche de ganache chocolat blanc pistache et pour terminer cet assemblage des cerises fraîchement cueillies et juste compotées.

Pour la recette de pâte sucrée, cliquez ici.
Pour la ganache chocolat blanc pistache :

Elle était (au début) destinée à garnir des coques de macarons… Elle était trop liquide pour l’utiliser ainsi, je l’ai donc R-E-C-Y-C-L-E-E !!! Quand je vous dis que rien ne se perd !!!

  • 150 g de chocolat blanc,
  • 75 g de crème liquide,
  • 25 g de pâte de pistache.

Faites chauffer la crème liquide et la pâte de pistache dans une casserole.

Versez la préparation en 3 fois sur le chocolat coupé en morceaux.

Mélangez bien à la spatule entre chaque ajout.

Mettez au réfrigérateur jusqu’à utilisation.

Pour la compotée de cerises à peine cuites :
  • 500 g de cerises dénoyautées, c’est le moment le plus « barbant »,
  • 2 c à s de sucre en poudre,
  • 1 c à s d’eau.

Dans une casserole, mettez les cerises, le sucre et l’eau.

Couvrez et laissez compoter à feu doux pendant une dizaine de minutes (jusqu’à ce que les cerises rendent un peu de leur jus).

Egouttez-les en RESERVANT le jus.

Laissez les cerises refroidir avant de les utiliser.

Vous disposez des ingrédients pour procéder au montage de la tarte.

Etalez une fine couche de ganache sur le fond de tarte, rangez soigneusement les cerises (les plus serrées possible pour un meilleur effet).

Le petit + pour une brillance maximum de la tarte, le nappage au jus de cerises :
  • jus de cerises réservé,
  • 2 g de pectine de pommes.

Délayez la pectine de pommes avec le jus réservé. Remettez à chauffer quelques minutes, jusqu’à ce qu’il épaississe.

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les cerises du jus de cerises pendant qu’il est encore chaud.

Laissez refroidir et dégustez…

Un vrai délice !!!

Galette des rois

Après la brioche des rois (que je ne réussis pas à chaque fois Grrr !) aujourd’hui, c’est la FRANGIPANE.

frangipaneLa pâte feuilletée est faite maison, cela prend du temps, il faut donc anticiper. Mais cela vaut vraiment la peine.

La pâte a donc été préparée la veille, et conservée toute la nuit au réfrigérateur, dans du film alimentaire. Pour la recette, cliquez-ICI.

La garniture est un mélange de frangipane et de crème pâtissière. Ces deux préparations, je les ai dénichées dans le livre  de Pierre Hermé, le Larousse des desserts .

La crème pâtissière est excellente, onctueuse à souhait : un D-E-L-I-C-E !

frangipane2Le dessus de ma galette a été caramélisée après un passage éclair dans le four à pizza de Maître Jacques !

Ma petite touche perso : j’ai ajouté 2 càs de pâte de pistaches à ma crème frangipane !

J’ai déjà prévu quelques variantes, mais chut ! Il faut garder une part de mystère…