Koonies de C. Michalak

Aujourd’hui il pleut 😦

Pour vous remonter le moral, j’ai un truc infaillible… 20151020_095924

… les Koonies de C. Michalak !!!

C’est EXCELLENT !!!

Des petites gourmandises qui ressemblent aux macarons, avec des coques bien moelleuses, aux faux airs de brownies, et une ganache… une ganache… à tomber !!!

Sur une base de caramel beurre salé, on mélange un peu de beurre de cacahuètes et une pointe d’alcool. Dans la recette originale, le Chef a choisi de l’anisette. Perso, je n’aime pas du tout l’anis aussi je l’ai remplacée par du Baileys. Génial !!!

Essayez, vous allez être conquis !

Ingrédients pour une vingtaine de Koonies :
Les coques :
  • 100 g de chocolat noir à 70% de cacao,
  • 100 g de beurre 1/2 sel, pour moi du beurre doux et 3 g de fleur de sel,
  • 100 g de sucre en poudre,
  • 2 oeufs,
  • 60 g de farine,
  • 50 g de poudre d’amandes,
  • Quelques cacahuètes salées.
Pour la ganache au caramel : si possible, la faire la veille
  • 235 g de sucre en poudre,
  • 35 g de glucose,
  • 120 g de crème liquide,
  • 2 g de fleur de sel,
  • 185 g de beurre doux,
  • 75 g de beurre de cacahuètes,
  • 15 g d’anisette que j’ai remplacé par du Baileys.

Préchauffez le four à 220 °, avec mon four c’était 210°.

Dans un bain marie, faites fondre le chocolat et le beurre.

Dans un saladier, mélangez le sucre, la farine et la poudre d’amandes.

Ajoutez les oeufs et mélangez au fouet.

Incorporez ensuite le chocolat et le beurre fondu, et mélangez l’ensemble.

Versez dans une poche munie d’une douille unie.

Dressez la pâte comme pour faire des coques de macarons. Espacez-les suffisamment pour éviter qu’ils ne se touchent à la cuisson.

Concassez quelques  cacahuètes. Passez-les à travers une passoire pour ne conserver que les plus gros éclats. Saupoudrez-en sur la moitié des coques.

Enfournez les koonies et baissez aussitôt la température du four à 180°. Laissez-les cuire pendant 8 à 10 minutes.

Dès qu’ils sont cuits, laissez-les refroidir sur une grille.

Préparez maintenant le caramel.

Dans une casserole, faites cuire le sucre avec un filet d’eau.

Dans une autre casserole chauffez la crème liquide avec le glucose.

Quand le caramel est prêt, faites le décuire en ajoutant en plusieurs fois, la crème au glucose chaude. Attention ne mettez que de petites quantités de crème à chaque fois car le mélange risque de déborder.

Remettez le caramel à cuire et portez-le à 122°.

Stoppez alors la cuisson et ajoutez le Baileys et le beurre de cacahuètes.

Ajoutez ensuite le beurre doux, en plusieurs fois.

Montez le mélange obtenu au mixeur plongeant afin de faire foisonner le tout.

Versez dans un plat et filmez au contact.

Si vous êtes pressé par le temps, versez la crème au caramel dans un plat que vous aurez préalablement placé au congélateur. Filmez aussi au contact puis replacez le plat au congélateur afin qu’il refroidisse rapidement.

Lorsque la ganache est assez froide, débarassez-la dans une poche à douille, sans douille ou munie d’une douille lisse.

Déposez une couche de caramel au milieu de chaque coque sans cacahuète.

Recouvrez chaque koonie de coques aux cacahuètes, cette fois.

Dégustez sans tarder.

Astuces de Dans ma Cuisine : J’ai préparé la ganache la veille. Le jour même, j’ai cuit mes koonies, et j’ai procédé à l’assemblage quand les coques étaient totalement refroidies.

Il vous restera de la ganache, pas de problème, vous pouvez vous en servir pour garnir des macarons ou des crêpes. 

NB : j’ai trouvé mes coques un peu plates, tant pis… je ferai mieux la prochaine fois 😉

 

Cupcakes Michoko

Les cupcakes vous connaissaient !

On en voit partout, de toutes les couleurs, tous les parfums…

Ils se composent d’une pâte, qui ressemble beaucoup à un quatre quart, parfumée selon les envies de chacun (vanille, citron, fleur d’oranger…), recouvert d’un chapeau appelé topping, qui, la plupart du temps est gras, lourd et sucré.

Bref sans vraiment d’intérêt gustatif !

Je vous propose une version un peu moins « bourrative » que celle que l’on trouve souvent.

J’ai enlevé un peu de beurre à ma pâte, et le topping je l’ai préparé avec du mascarpone… cela me donne bonne conscience 😉

Voilà mes cupcakes :

20150313_142213

Ingrédients pour 12 cupcakes :
  • 2 gros oeufs,
  • 135 g de farine,
  • 135 g de sucre,
  • 125 g de beurre,
  • 4 g de bicarbonate,
  • 3 càs de pâte à tartiner au chocolat.
Pour le topping :
  • 125 g de mascarpone,
  • 80 g de sauce caramel beurre salé maison pour la recette cliquez ici, ou toute prête,
  • 12 Michoko.

Préchauffez le four à 180°.

Faites fondre le beurre au micro ondes. Et laissez-le un peu refroidir.

Fouettez ensemble les oeufs et le sucre.

Ajoutez la farine et le bicarbonate tamisés ensemble. Mélangez.

Ajoutez le beurre fondu.

20150315_170712

Disposez des caissettes en papier dans des empreintes à muffins.

Versez 1 càs de préparation dans chaque caissette.

Déposez l’équivalent d’une noisette de pâte à tartiner au centre de chaque empreinte, recouvrez du reste de pâte à cupcakes.

20150315_170816

Enfournez pour une vingtaine de minutes.

Quand les cupcakes commencent à colorer, le dessus doit être souple mais pas mou, sortez-les du four. N’attendez pas que les cupcakes aient la consistance un cake, quand on vérifie la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau, ils seraient trop cuits et trop secs (à mon goût).

Laissez-les un peu reposer dans leur moule à empreintes.

Démoulez-les et laissez-les refroidir sur une grille.

Pendant ce temps, préparez le topping.

Mélangez au fouet le mascarpone et le caramel beurre salé.

Remplissez une poche à douille (douille cannelée) et recouvrez chaque cupcake de cette crème.

Coiffez chacun d’entre eux d’un Michoko.

C’est prêt !

 

 

Tarte renversée aux poires

Une nouvelle recette de tarte renversée aux poires cette fois !

20140625_230335

J’ai déjà publié la recette de la génoise, dans mon article tarte renversée aux cerises. Mais, comme je suis sympa, je vous la redonne et clic.

Sur la génoise une fois démoulée et refroidie, j’ai garni de tranches de poires au sirop égouttées. Et comme je ne voulais pas en rester là…

… je l’ai arrosée de ma sauce caramel au beurre à la fleur de sel de l’Ile de Ré.

20140625_230442 Pour ceux qui auraient oublié la recette, cliquez ICI.

C’est simple non ?

 

Sauce caramel beurre salé

Il y a quelques temps déjà je vous parlais de crème au caramel à la fleur de sel. Cette fois, ça y est j’ai peaufiné la recette, et vous en fais profiter.

20140202_112600

Ingrédients pour un gros pot :
  • 150 g de sucre semoule,
  • 1 c à s d’eau,
  • 60 g de beurre salé, moi j’utilise du beurre doux + 2 g de fleur de sel,
  • 15 à 20 cl de crème liquide, à adapter en fonction de la texture souhaitée.

Versez le sucre dans une casserole à fond épais avec la c à s d’eau.

Laissez fondre à feu doux jusqu’à ce que le mélange caramélise, sans le remuer ! A ce stade, j’ajoute parfois quelques gouttes de jus de citron pour éviter qu’il ne durcisse trop.

Quand le caramel commence à avoir une belle couleur dorée (attention ne le laisser pas trop foncer, il devriendrait amer et immangeable) ajouter en plusieurs fois le beurre coupé en morceaux en remuant vigoureusement. Faites attention aux projections !

Versez ensuite la crème liquide et continuez à fouetter tout en laissant encore quelques minutes sur le feu.

Quand le caramel a épaissi, c’est prêt, vous pouvez le mettre en pots.

Crêpe au caramel beurre salé

Des crêpes…

J’ai fait une pâte à crêpes avec la farine semi-complète de la ferme de Boiscoutant, cela donne un très bon goût rustique aux crêpes.

J’ai nappé le tout d’un caramel à la fleur de sel de l’Ile de Ré, FAIT MAISON !!!

En fait, c’est celui que j’avais fait pour mes derniers macarons. Comme d’habitude, j’en ai fait beaucoup trop, et comme d’habitude je n’aime rien gâcher, alors… voilà comment j’ai « recyclé » mon caramel beurre salé :

crepe gr