Gelée de pamplemousse

Pour changer des gelées de fruits classiques (groseilles, framboises, mûres…) je vous en propose une nouvelle :

20180305_182041

la gelée de pamplemousse rose.

A vrai dire, c’était pour utiliser mes pamplemousses ou plutôt mes pomelos que j’ai tenté cette préparation.

Lire la Suite

Publicités

Orange curd aux zestes de kumquats

Qui dit chandeleur… dit crêpes !

Et bien non, je ne vais pas vous donner une énième recette de crêpes mais plutôt une « tartinade » pour les accompagner.

20180202_161202

Vous connaissez, j’en suis sûre, le Lemon curd (qui est lui aussi excellent avec les crêpes)… je vous propose sa petite soeur : l’Orange curd. Lire la Suite

Ma confiture de potiron

D’habitude, je ne prépare JAMAIS mes confitures l’hiver.

Mais là, Marie, ma copine, m’a proposé une si belle petite courge que je n’ai pu tenir plus longtemps. Et là… c’était parti pour un essai de confiture !

20160213_145737

Ingrédients pour 3 pots de 370 g type « Bonne Maman », vous voyez de quel pot je veux parler 😉 :
  • 1 courge d’un kilo soit 700 g net de chair une fois épluchée et épépinée,
  • 500 g de sucre, j’ai utilisé du sucre à confiture il cristallise mieux,
  • le jus d’une orange,
  • le zeste et le jus d’1 citron, d’un de mes citronniers donc 100 % naturel,
  • 1 petit morceau de gingembre frais râpé, soit environ 1/2 càc,
  • 1 càc de cannelle, à adapter selon vos goûts.

Une fois la courge épluchée et épépinée, disposez-la dans une terrine avec tous les autres ingrédients.

Faîtes macérer l’ensemble. Idéalement, pendant toute une nuit. Si comme moi, vous êtes pressés 1 heure suffit. L’essentiel étant que la courge rende suffisamment de jus. Cela facilitera la cuisson de votre confiture.

Versez votre préparation dans une bassine à confiture.
Mettez à cuire sur feu moyen. Remuez fréquemment. Attention surveillez bien la cuisson, quand la confiture va commencer à prendre, il se peut qu’elle attache au fond de votre récipient.

Pour vérifier sa consistance, faites le test de la soucoupe.

Versez quelques gouttes de confiture sur une assiette, une soucoupe… si les gouttes se figent quand vous les faites glisser dans l’assiette, c’est prêt. Si ce n’est pas le cas, poursuivez la cuisson quelques minutes supplémentaires. Refaites le test.

Quand la confiture est de bonne consistance vous pouvez la mettre en pots.
Fermez les pots au fur et à mesure que vous les remplissez. Retournez-Les sur un torchon jusqu’à total refroidissement. Ca aide à faire le vide d’air dans les pots !

20160217_182418

Astuce de Dans ma Cuisine : personnellement, je passe toujours un coup de mixeur plongeant dans ma confiture avant de la mettre en pot. Le matin au petit dèj, nous n’aimons pas du tout les morceaux sur les tartines 😉.

Sablés orange / coco

Je suis sûûûre que cette recette de petits gâteaux va vous plaire !!!

Elle est sans beuuure !!!

20151128_190641

Je n’ai pas dit sans matière grasse !

J’ai dit sans beurre… sans matière grasse animale… C’est bien non ?

De toute façon, pâtisser sans beurre c’est quasiment impossible !

J’ai donc remplacé le beurre par de l’huile de coco.

Pour donner du pep’s à mes sablés, j’ai ajouté des écorces d’oranges confites !

HUM ! Ils étaient très goûteux.

Je vous ai donné envie ? La recette est dessous !

Ingrédients :
  • 125 g de sucre,
  • 75 g d’huile de coco,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 250 g de farine,
  • 20 g d’écorces d’oranges confites.

Dans le bol du robot, battez ensemble (à l’aide de la feuille) l’oeuf, le sucre et la pincée de sel.

Ajoutez l’huile de coco. Battez de nouveau.

Puis ajoutez la farine tamisée et continuez de battre.

Avant qu’une boule de pâte ne se forme, ajoutez les écorces d’oranges coupées en petits dés.

Filmez la pâte et laissez-là reposer au réfrigérateur pendant une heure.

Préchauffez le four à 180°.

Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte, sur 5 mm d’épaisseur.

Disposez au fur et à mesure les sablés sur une plaque à pâtisserie recouverte d’un tapis en silicone ou d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfournez les sablés pour une dizaine de minutes de cuisson. Dès qu’ils commencent à colorer, sortez-les du four. Attention, ils sont encore un peu mous, c’est normal, ils durciront en refroidissant.

Laissez-les alors refroidir sur une grille.

Dégustez aussitôt avec un petit café !

20151128_191045

Astuce de Dans ma cuisine : comme d’habitude, je vous conseille de conserver vos petits gâteaux en trop (s’il y en a) dans une boîte en fer… il n’y a rien de mieux 😉

Confiture de rhubarbe, pommes…

Samedi, c’était la dernière cueillette de rhubarbe dans le jardin. Snif !

Il va falloir patienter quelques mois avant qu’elle ne réapparaisse !

Pour en profiter encore un peu cet hiver, j’ai préparé ces dernières tiges en confiture.

Afin d’atténuer l’acidité de la rhubarbe, je l’ai associée à des pommes du jardin, un jus et un zeste de citron fraîchement cueilli sur mon citronnier des 4 saisons, un jus d’orange pressé et un soupçon de cannelle.

20151118_142145Voilà une excellente confiture faite maison.

C’est toujours la meilleure la confiture maison 😉

Ingrédients pour 6 pots (de type Bonne Maman) :
  • 1,3 kg de rhubarbe pelée et coupée en tronçons de 3 à 4 cm,
  • 430 g de pommes pelées et coupées en morceaux,
  • 1 càc de cannelle,
  • 1 jus d’orange pressée,
  • le jus et le zeste d’un citron bio, impérativement bio quand on utilise le zeste !
  • 1,150 kg de sucre à confiture.

La veille, préparez tous les ingrédients. Mettez-les dans un faitout ou un grand saladier.

Couvrez et laissez macérer toute la nuit, au frais sur le rebord d’une fenêtre par exemple.

20151118_151527

Le lendemain, versez le tout dans une bassine à confiture.

Commencez la cuisson sur feu doux jusqu’à ce que le sucre soit entièrement fondu. Puis augmentez la puissance du feu jusqu’à feu moyen.

Mélangez le plus souvent possible pour éviter que les fruits coupés n’attachent au fond de la bassine.

Quant les fruits commencent à être translucides, votre confiture est bientôt prête.

Pour vérifiez la cuisson, versez quelques gouttes de confiture sur une assiette. Si les gouttes restent figées, la confiture est cuite, si elles glissent dans l’assiette, poursuivez encore un peu la cuisson.

Quand celle-ci vous convient, mettez aussitôt la confiture en pot.

Fermez vos pots au fur et à mesure, et retournez-les sur un linge propre jusqu’à total refroidissement.

Vous pourrez ensuite retourner les pots et coller les étiquettes.

Astuce de Dans ma cuisine pour les étiquettes : je les imprime depuis mon ordinateur, je les découpe et les colle sur les pots refroidis en badigeonnant (le côté non imprimé) avec un pinceau imbibé de lait !

A vous d’essayer !