Confiture courge et vanille

L’hiver dernier, je vous proposais une recette de confiture de potiron au gingembre et aux agrumes.

Ici, je vous ai préparé une variante à la vanille et la cannelle. Cette confiture conviendra mieux aux palais un peu plus « classiques ».

20160304_171038

Ingrédients pour 3 pots de 350 g :
  • 1,2 kg de courge, soit 850 g net de chair une fois épluchée et épépinée,
  • 600 g de sucre, j’ai utilisé du sucre à confiture il cristallise mieux,
  • le jus d’une orange,
  • le zeste et le jus d’1 citron bio impérativement,
  • 1 bâton de cannelle,
  • 1 gousse de vanille.

Une fois la courge épluchée et épépinée, disposez-la dans une terrine avec tous les autres ingrédients.

Faîtes macérer l’ensemble. Idéalement, pendant toute une nuit. Sinon tant pis, l’essentiel étant que la courge rende suffisamment de jus. Cela facilitera la cuisson de votre confiture.

Versez votre préparation dans une bassine à confiture.
Mettez à cuire sur feu moyen. Remuez fréquemment. Attention surveillez bien la cuisson, quand la confiture va commencer à prendre, il se peut qu’elle attache au fond de votre récipient.

Pour vérifier sa consistance, faites le test de la soucoupe.

Versez quelques gouttes de confiture sur une assiette, une soucoupe… si les gouttes se figent quand vous les faites glisser dans l’assiette, c’est prêt. Si ce n’est pas le cas, poursuivez la cuisson quelques minutes supplémentaires. Refaites le test.

Quand la confiture est de bonne consistance, enlevez la gousse de vanille et le bâton de cannelle. Mixez la préparation à l’aide d’un mixeur plongeant.

Redonnez un petit coup de chaud 2 à 3 minutes.

Mettez votre confiture en pots.
Fermez-les au fur et à mesure que vous les remplissez. Retournez-Les sur un torchon jusqu’à total refroidissement. Ca aide à faire le vide d’air dans les pots !

20160217_182418

Personnellement, je préfère la confiture au gingembre, elle est moins traditionnelle et a du peps 😉

Publicités

Gelée de raisins à la vanille

Toujours avec mon trèèèès vieux pied de vigne, j’ai aussi concocté une gelée de raisins mais à la vanille cette fois !

20160918_194135

J’avais peur que la gelée raisin/verveine ne plaise pas à tout le monde. Donc ici, je n’ai pas lésiné sur les quantités.

Donc, pour 6 pots de 320 g (type Bonne Maman), vous aurez besoin de  :
  • 2,6 kg de raisins soit 1,8 litre de jus,
  • 1,2 kg de sucre cristallisé,
  • 2 gousses de vanille,
  • 52 g de pectine,
  • le zeste d’un citron.

Lavez le raisin, égrainez-le. Placez-le dans un faitout avec 1/2 verre d’eau.

Faites chauffer jusqu’à ce que les grains de raisins blanchissent et commencent à rendre un peu de jus. Cette opération vous prendra 10 à 15 minutes.

20160911_165142

A l’aide d’un presse purée, écrasez les grains de raisins. Passez l’ensemble à travers un chinois tout en continuant d’écraser les grains.

20160911_154530

Pesez le jus obtenu. Pour environ 2,6 kg de raisins vous parviendrez à recueillir 1,8 l de jus.

Versez le jus, une partie du sucre, les gousses de vanille et le zeste du citron dans une bassine à confiture. Commencez la cuisson à feu doux, de façon à laisser fondre le sucre.

Dans un bol, mélangez le sucre restant avec la pectine. Ajoutez au jus de raisin quand celui-ci commence à être chaud.

Augmentez le feu. Mélangez régulièrement votre préparation afin d’éviter qu’elle ne colle au fond de votre bassine. C’est très désagréable au goût, et en plus c’est pénible à nettoyer…

Pendant que votre gelée cuit à son rythme, profitez-en pour laver les pots de confitures, rincez-les à l’eau très chaude. Réservez les pots à l’envers sur un torchon propre.

Pour vérifiez la cuisson, versez quelques gouttes de gelée sur une assiette. Si les gouttes restent figées, la gelée est cuite. Si elles coulent dans l’assiette, poursuivez encore un peu la cuisson.

Quand celle-ci vous convient, mettez aussitôt votre gelée en pot.

Fermez-les au fur et à mesure, et retournez-les sur un linge propre jusqu’à total refroidissement.

Le lendemain, vous pourrez retourner les pots et coller les étiquettes.

Astuce de Dans ma Cuisine : avant de fermer les pots de gelée, j’ai coupé les  gousses de vanille en tronçons, pour les ajouter dans chacun des pots !

Confiture de Rhubarbe et vanille

Malgré le mauvais temps, la rhubarbe arrive tout de même à pousser dans le jardin. Elle a bien du mérite…

Ma première cueillette de la saison je l’ai préparée en confiture.

20160518_122747

Ingrédients pour 5 pots :
  • 1480 g de rhubarbe épluchée, environ 1700 g de tiges de rhubarbe,
  • 1 kg de sucre cristallisé,
  • 18 g de pectine, la pectine est une sorte de gélifiant à base de pommes, vous en trouvez en magasins ou sur le net,
  • 1 gousse de vanille,
  • 1/2 jus de citron.

Lavez les branches de rhubarbe. Epluchez les plus grosses, pour les autres ce n’est pas nécessaire. Coupez les extrémités.

Faites des tronçons de 2 à 3 cm. Réservez-les dans une jatte.

Coupez en 2 une gousse de vanille. En retirer les graines à l’aide du dos d’un couteau.

Ajoutez la gousse et les graines à la rhubarbe.

Mélangez la pectine au sucre et recouvrez-en la rhubarbe.

Arrosez le tout du 1/2 jus de citron.

Couvrez d’un film alimentaire et réservez au frais toute une nuit.

Le lendemain, versez la préparation à la rhubarbe dans une bassine à confiture.

Commencez la cuisson sur feu doux. Puis augmentez la puissance du feu jusqu’à feu moyen.

Mélangez le plus souvent possible pour éviter que les fruits coupés n’attachent au fond de la bassine.

Quant les fruits commencent à être translucides, votre confiture est bientôt prête.

Vérifiez la cuisson, en versant quelques gouttes de confiture sur une assiette. Si les gouttes restent figées, la confiture est cuite, si elles glissent dans l’assiette, poursuivez encore un peu la cuisson.

Quand celle-ci vous convient, mettez aussitôt la confiture en pot.

Fermez vos pots au fur et à mesure, et retournez-les sur un linge propre jusqu’à total refroidissement.

Vous pourrez ensuite retourner les pots et coller les étiquettes.

Astuce de Dans ma Cuisine : pour un plus bel effet, je passe toujours un petit coup de mixeur plongeant dans ma confiture juste avant de la mettre en pot !

Sapins de Noël

Aujourd’hui je vous propose de préparer une décoration de table de Noël.

Mais pas n’importe quelle décoration, une décoration comestible… En sablés !

20151219_212726

Vous pouvez réaliser vos petits gâteaux quelques jours à l’avance. Vous les conservez dans une boîte en fer, et les décorez le jour même !

Allez ! Au travail ! Vous aurez une décoration de table originale pour le réveillon de Noël ! 

Ingrédients pour 4 petits sapins :
  • 200 g de beurre pommade,
  • 100 g de sucre en poudre,
  • 1 pincée de fleur de sel,
  • 1 oeuf,
  • 300 g de farine,
  • 1/2 càc de vanille en poudre ou 1 càc de vanille liquide.
Pour le glaçage :
  • 1 blanc d’oeuf,
  • 150 g de sucre glace,
  • 3 gouttes d’huile essentielle de vanille,
  • quelques billes en sucre.

Dans le bol du robot mélangez à la feuille le beurre pommade (le beurre vous le laissez à température ambiante 1 heure avant utilisation), le sucre et la pincée de fleur de sel.

Ajoutez l’oeuf et continuez de battre.

Incorporez la farine et la vanille en poudre tamisée ensemble.

Dès que la pâte commence à s’amalgamer, cessez de battre. Terminez à la main et formez une boule légèrement aplatie. Filmez-la et placez-la au réfrigérateur pendant 1 heure.

Sortez la pâte, étalez-la sur un plan de travail fariné, sur 5 mm d’épaisseur. Attention à ne pas trop fariner vos sablés.

A l’aide de vos emporte-pièces découpez des étoiles : 8 par taille d’étoiles. Mes emporte-pièces sont de 4 tailles différentes, si vous en avez plus, c’est mieux vos sapins seront plus hauts.

Au fur et à mesure, dressez les sablés sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone.

Placez celle-ci au réfrigérateur pendant 1/2 heure.

Préchauffez le four à 180 °.

Enfournez pour une dizaine de minutes.

Sortez les sablés du four, dès qu’ils commencent à colorer. Laissez-les refroidir sur une grille.

Triez les étoiles de façon à préparer le montage des sapins.

Préparation du glaçage : attention, vous devez l’utiliser aussitôt, il va sécher très vite.

Dans un grand bol mélangez le blanc d’oeuf, le sucre glace et les gouttes d’huile essentielle de vanille.

Versez un peu du glaçage dans une poche munie d’une douille de décoration.

Dessinez des arabesques sur la plus grande des étoiles, collez quelques billes de sucre sur ses extrémités.

Disposez une seconde grande étoile en décalage de la première. Dessinez des arabesques avec le glaçage et collez quelques billes colorées.

Procédez de même avec les 2 étoiles de la taille inférieure et ainsi de suite jusqu’au sommet du sapin.

Pour terminer, Coiffez celui-ci d’une toute petite étoile ou d’une bille en sucre que vous collez avec le glaçage.

Laissez sécher les sapins.

Voilà, vos sapins sont prêts, vous n’avez plu qu’à les disposer sur votre table !

Magnifique !!!

Astuce de Dans ma cuisine : cette pâte est difficile à travailler quand elle reste trop longtemps à température ambiante. Aussi, je réforme une boule avec les chutes, je filme et remets au congélateur, quelques minutes, juste le temps de découper toutes mes étoiles.

Sablés sapins de NoëlCe que j’ai fait des chutes de pâte !

 

 

 

Sablés chocolat vanille

Il y a un an déjà,  je publiais ma recette des sablés escargots.

Vous vous souvenez ?

20151128_125239Celle-là !

Aujourd’hui, je la reposte mais en version famille nombreuse ou plutôt équipe de rugby 🙂

Ingrédients pour 70 sablés :
La pâte vanillée :
  • 250 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 1/2 càc de vanille en poudre.
La pâte chocolatée :
  • 220 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 30 g de cacao en poudre.

Commencez par la pâte à la vanille.

Dans le bol du robot, battez l’oeuf (entier), le sucre et le sel. Si vous n’en avez pas, faites votre pâte à la main, c’est plus long mais ça marche.

Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux et la vanille en poudre. Rebattez.

Ajoutez la farine tamisée, continuez de battre jusqu’à ce que la pâte commence à former une boule légèrement aplatie.

La couvrir d’un film alimentaire et placez-la au réfrigérateur pendant 30 à 45 minutes.

Pendant ce temps, préparez la deuxième pâte, celle au chocolat.

Inutile de laver le robot, c’est la même pâte… pratique non ?

Reprenez toutes les étapes de la pâte à la vanille, mais ajoutez les 220 g de farine et les 30 g de cacao, tamisés ensemble.

Dès que la pâte forme une boule, cessez de la travailler.

Formez une boule légèrement aplatie, couvrez d’un film alimentaire et mettez au réfrigérateur entre 30 et 45 minutes.

Etalez chaque pâte sur un plan de travail fariné. Veillez à former 2 rectangles de 35 x 15cm sur 1/2 centimètre d’épaisseur.

Superposez-les, et passez un dernier coup de rouleau de façon à les faire adhérer l’une à l’autre.

Roulez-les ensemble.

Recouvrez le boudin obtenu de film alimentaire et déposez-le au réfrigérateur, si vous êtes pressés quelques minutes au congélateur conviendrontVotre boudin de pâte va durcir et vous pourrez plus facilement le couper.

Préchauffez le four à 180°.

Faites des tranches d’un demi centimètre d’épaisseur. Disposez-les les unes à côté des autres, en les espaçant un peu, sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone.

Enfournez pour 15 à 20 minutes.

Retirez les sablés dès qu’ils commencent à colorer.

Déposez-les sur une grille. Et laissez-les refroidir. Il se peut que vos sablés soient encore un peu mous quand vous les sortez du four, c’est normal, ils durciront en refroidissant.

Astuce de Dans ma cuisine : si vous ne donner pas tous les sablés à votre équipe de rugby favorite, placez-les dans une boîte en fer, ils se conserveront très bien quelques jours.

Bon appétit !!!

Entremet aux abricots façon Kosmik de C. Michalak

Tout le monde connaît Christophe Michalak, c’est un pâtissier très médiatisé depuis quelques années : ses livres, ses émissions de télévision et ses boutiques dans Paris.

J’ai eu la chance de me rendre dans l’une d’entre elles, avec ma copine Nadia…

Nous avons craqué pour ses fameux entremets à emporter : les Kosmiks !!!

Comme nous avions ENORMEMENT de mal à résister à l’appel du Kosmik, Nadia et moi, nous sommes posées dans un petit jardin public tout près de la boutique de C. Michalak.

20150802_174027

Nous avons savouré avec un IMMENSE PLAISIR notre Kosmik 😉

Hum !!! Quel délice !!!

Le parfum des fruits… les herbes aromatiques… la crème onctueuse… parfumée… très légèrement sucrée…

Bref, il faut goûter pour comprendre 😉

Nous avons tellement aimé ce dessert que j’ai voulu essayé de le refaire. Je ne connais pas la recette de Christophe Michalak. J’ai juste essayé de refaire des préparations que mon palais avait cru retrouver en dégustant le vrai Kosmik du grand Chef !!!

20150802_170405

Surtout n’ayez pas peur de la recette, vous pouvez la réaliser sur plusieurs jours…

Ingrédients :
La ganache montée chocolat blanc / vanille :
  • 100 g de chocolat blanc,
  • 300 g de crème liquide,
  • 1 gousse de vanille,
  • 3 gouttes d’huile essentielle de vanille.
La compote d’abricots au romarin :
  • 400 g d’abricots,
  • 25 g de sucre,
  • 1 branche de romarin fraîchement cueillie.
Le sablé vanille :
  • 100 g de beurre,
  • 35 g de sucre glace,
  • 20 g de fécule de maïs,
  • 100 g de farine,
  • 3 g de sel,
  • 1 gousse de vanille, ou  1/2 càc de vanille en poudre.

La veille, préparez la ganache montée. J’ai utilisé un reste de ganache avec laquelle j’avais garni des macarons…

Dans une casserole, faites chauffer la crème liquide.

Fendez la gousse de vanille en deux (dans le sens de la longueur). Grattez les graines et mettez-les à infuser, à couvert, dans la crème chaude, pendant environ 1/4 d’heure.

Hachez  grossièrement le chocolat et réservez-le dans un saladier.

Versez la crème vanillée sur le chocolat. Si celle-ci n’est plus assez chaude, remettez-la un peu sur le feu.

Amalgamez bien l’ensemble à l’aide d’une maryse ou une spatule. Dès que le mélange est bien homogène, couvrez d’un film alimentaire, et réservez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Le jour même (ou la veille aussi), préparez la compote d’abricots ainsi que le sablé.

Dénoyautez et coupez en 4 les abricots.

Dans une casserole, versez le sucre, 1 càs d’eau et la branche de romarin. Laissez fondre, à feu doux, puis ajoutez les abricots. Laissez cuire quelques minutes. Les quartiers d’abricots doivent être tendres mais pas mous. Laissez refroidir le tout.

Pendant ce temps, préparez le biscuit.

Préchauffez le four à 160°.

Dans un robot, réduire le beurre en pommade à l’aide de la feuille. Vous pouvez aussi le faire dans un saladier avec une fourchette si vous ne possédez pas de robot.

Ajoutez le sucre glace, la fécule de maïs et la farine tamisés ensemble ainsi que les graines de vanille.

Mélangez jusqu’à ce que vous obteniez un genre de pâte à tarte.

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez le sablé entre 2 feuilles de papier sulfurisé, sur 5 mm d’épaisseur. Piquez la pâte avec une fourchette et enfournez pour 20 à 25 minutes.

Quand le sablé est légèrement doré, retirez-le et laissez-le refroidir sur une grille.

Montez ensuite votre ganache chocolat / vanille en « chantilly ».

Versez la préparation dans un robot et fouettez jusqu’à ce que la texture ressemble à une chantilly bien ferme. Pour les plus courageux, vous pouvez tout aussi bien la monter à la main 😉 Attention à ne pas trop fouettez la ganache, vous obtiendriez des grumeaux et votre préparation irait directement à la poubelle.

Réservez au frais.

Quand tous les éléments de votre entremet sont froids et seulement s’ils sont bien froids, vous pouvez les dressez dans des verrines.

Remplissez une poche à douille (embout lisse) de votre ganache montée. Remplissez aux 2/3 votre verrine.

Ajoutez ensuite quelques brisures de sablé vanillé, puis par dessus une couche d’abricots compotés.

Coiffez le tout des miettes de sablé restant.

Dégustez aussitôt.

C’est une tueriiiiie !!!

 

 

Oeufs au lait de Maman

LA recette des oeufs au lait de Maman : c’était le dessert familial, servi dans un grand plat à gratin, avec les bons oeufs frais de nos poules.

20150618_205631

Si, comme nous, vous élevez des poules, vous êtes envahis par les oeufs en plein période de ponte… n’hésitez pas et essayez cette recette très facile à réaliser.

Par contre, si le temps de préparation est rapide, la cuisson est douce et lente (au bain marie), et le passage au réfrigérateur (avant dégustation) est INDISPENSABLE !

Ingrédients pour un plat rectangulaire de 18 x 26 cm :
  • 1 litre de lait entier, c’est mieux vos oeufs au lait seront plus fermes,
  • 125 g de sucre en poudre,
  • 5 gros oeufs ou 6 petits,
  • 1 gousse de vanille (idéalement), du rhum ou tout arôme de votre choix.

Préchauffez le four à 150°.

Dans une casserole, faites chauffer le lait, le sucre et vanille. Laissez un peu infuser à couvert.

Dans un saladier, battez les oeufs en omelette.

Versez le lait encore chaud sur vos oeufs, en fouettant bien afin d’éviter que le lait ne cuise l’omelette.

Transvasez la préparation dans un plat à gratin ou des ramequins individuels.

Disposez ce plat dans la lèche-frites du four ou dans un autre plat un peu plus grand dans lequel vous versez de l’eau chaude pour cuire votre dessert au bain marie.

Enfournez pour 50 minutes à une heure.

Attention, ne faites surtout pas bouillir votre préparation, les oeufs seraient alors trop cuits et la texture désagréable en bouche.

Sortez les oeufs au lait du four, laissez-les un peu refroidir à température ambiante et placez-les au réfrigérateur au moins 2 heures avant de les goûter.

Astuce de Dans ma cuisine : Si vous souhaitez des oeufs au lait un peu dorés (comme sur la photo) passez-les sous le grill du four quelques minutes en fin de cuisson.

 Bon anniversaire Maman ! Sans le faire exprès je publie ta recette le jour de tes … ans 😉

Sablés escargots

Des sablés bi-goûts qui ressemblent au gâteau roulé ou plutôt à des escargots, d’après les enfants.

Et bien, ces sablés ont toujours un succès fou…

20141108_151248Ils sont chouettes tout de même !!!

Je vais vous donner la recette. Elle est très simple. Il s’agit juste de préparer une pâte sucrée vanillée et une chocolatée. Pour une vingtaine de sablés, je vous recommande la recette ci-dessous.

Si vous êtes gourmands, je vous invite à faire 2 pâtes bien distinctes :

  • une à la vanille, en suivant la recette, mais sans le cacao,
  • une deuxième en reprenant la même recette, mais sans la vanille et en remplaçant 30 g de farine par 30 g de cacao. Vous me suivez ? Ce qui donne 220 g de farine + 30 g de cacao + 125 g de sucre + 100 g de beurre + 1 oeuf + 1 pincée de sel.

pour la recette, cliquez ici !

Ingrédients pour une vingtaine de sablés :
  • 250 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • quelques gouttes d’extrait de vanille,
  • 20 g de cacao en poudre.

Battez l’oeuf (entier), le sucre et le sel dans un batteur. Si vous n’en avez pas, faites votre pâte à la main, c’est plus long mais ça marche.

Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux et l’extrait de vanille. Rebattez.

Ajoutez la farine, continuez de battre jusqu’à ce que la pâte commence à former une boule.

Séparez la pâte en deux.

Mettez une boule de pâte au réfrigérateur, recouverte de film alimentaire

Remettez la deuxième dans votre batteur et ajoutez lui le cacao en poudre. Mélangez quelques instants, mais pas trop, juste le temps d’obtenir une belle pâte au chocolat.

Mettez cette pâte au réfrigérateur, comme la précédente, pendant une bonne demie heure.

Etalez chaque pâte sur un plan de travail fariné. Veillez à former deux rectangles de taille à peu près identiques, et étaler sur 1/2 centimètre d’épaisseur.

Superposez-les, et passez un dernier coup de rouleau de façon à les faire adhérer l’une à l’autre. Roulez-les ensemble.

Le boudin ainsi obtenu, vous le recouvrez de film alimentaire et le déposez au réfrigérateur, si vous êtes pressés quelques minutes au congélateur conviendrontVotre boudin de pâte va durcir et vous pourrez plus facilement le couper.

Préchauffez le four à 180°.

Faites des tranches d’un demi centimètre d’épaisseur. Disposez-les les unes à côté des autres, en les espaçant un peu, sur une feuille de papier cuisson.

Enfournez pour 15 à 20 minutes.

Retirez les sablés dès qu’ils commencent à colorer.

Déposez-les sur une grille. Et laissez-les refroidir. Il se peut que vos sablés soient encore un peu mous quand vous les sortez du four, c’est normal, ils durciront en refroidissant.

Si vous êtes raisonnables et qu’il vous en reste quelques uns, conservez-les quelques jours dans une boîte en fer.

Bon appétit !!!