Gelée de pamplemousse

Pour changer des gelées de fruits classiques (groseilles, framboises, mûres…) je vous en propose une nouvelle :

20180305_182041

la gelée de pamplemousse rose.

A vrai dire, c’était pour utiliser mes pamplemousses ou plutôt mes pomelos que j’ai tenté cette préparation.

Lire la Suite

Publicités

Confiture poires, gingembre et cardamome

Les poires du jardin, 2ème épisode de la saison 2017 :

20170920_210834

Ma confiture de poires parfumée au gingembre et à la cardamome !

Ne vous inquiétez pas, pour ceux qui n’apprécient pas trop les épices, je ne nommerai personne, c’est très délicat comme parfum, juste assez pour donner un peu de pep’s à cette confiture de poires.

En ce début d’automne, comme c’est la saison de la poire, et comme j’adoooore la poire, mes recettes à venir seront plutôt sucrées, avec des fruits et donc… avec des poires !!!

Pour environ 4 pots de confiture :
  • 1 kg de poires pelées, épépinées,
  • 650 g de sucre à confiture,
  • 1/2 jus de citron.
  • 2 cm de gingembre râpé,
  • 4 gousses de cardamome,
  • 1/2 gousse de vanille.

La veille, préparez les fruits que vous réservez dans un faitout.

Ajoutez le gingembre, les graines de cardamome, la vanille et le jus de citron.

Recouvrez de sucre et laissez macérer au frais pendant 1 nuit.

Le lendemain, versez votre préparation dans une bassine à confiture et commencez la cuisson, sur feu doux pendant une dizaine de minutes. Puis vous augmentez la puissance.

Mélangez régulièrement afin d’éviter que la confiture n’attache au fond de la bassine.

Vérifiez la cuisson à l’aide d’une goutte que vous déposez dans une assiette. Si elle fige, quand vous inclinez l’assiette, c’est bon, la confiture est cuite. Si elle coule, vous devez poursuivre la cuisson.

Mieux, si vous êtes équipés d’un thermomètre, votre confiture sera à point quand elle aura atteint 105°.

Dès qu’elle est prête, remplissez vos pots de confiture (préalablement lavés). Fermez-les et retournez-les sur un torchon propre.

Laissez-les complètement refroidir avant de les remettre à l’endroit.

Collez les étiquettes.

Réservez votre confiture dans une cave, vous la dégusterez cet d’hiver !

20170917_170733
Mes dernières confitures 2017

Confiture de cerises à la menthe fraîche

Les cerises !!! Que c’est bon !!!

Cette année, nous sommes servis, il y en a encore et encore…

Après avoir cuisiné les cerises en clafoutis, tarte, sorbet (excellent avec le Thermomix !)… ah, j’oublié, j’en ai fait un crumble aussi !

… puisqu’il en reste encore quelques kilos, je vous propose une confiture de cerises à la menthe fraîche du jardin. Avec ou sans morceau, c’est au choix de chacun. Du coup, j’ai fait les deux…😉

20170601_143613

Lire la Suite

Confiture courge et vanille

L’hiver dernier, je vous proposais une recette de confiture de potiron au gingembre et aux agrumes.

Ici, je vous ai préparé une variante à la vanille et la cannelle. Cette confiture conviendra mieux aux palais un peu plus « classiques ».

20160304_171038

Ingrédients pour 3 pots de 350 g :
  • 1,2 kg de courge, soit 850 g net de chair une fois épluchée et épépinée,
  • 600 g de sucre, j’ai utilisé du sucre à confiture il cristallise mieux,
  • le jus d’une orange,
  • le zeste et le jus d’1 citron bio impérativement,
  • 1 bâton de cannelle,
  • 1 gousse de vanille.

Une fois la courge épluchée et épépinée, disposez-la dans une terrine avec tous les autres ingrédients.

Faîtes macérer l’ensemble. Idéalement, pendant toute une nuit. Sinon tant pis, l’essentiel étant que la courge rende suffisamment de jus. Cela facilitera la cuisson de votre confiture.

Versez votre préparation dans une bassine à confiture.
Mettez à cuire sur feu moyen. Remuez fréquemment. Attention surveillez bien la cuisson, quand la confiture va commencer à prendre, il se peut qu’elle attache au fond de votre récipient.

Pour vérifier sa consistance, faites le test de la soucoupe.

Versez quelques gouttes de confiture sur une assiette, une soucoupe… si les gouttes se figent quand vous les faites glisser dans l’assiette, c’est prêt. Si ce n’est pas le cas, poursuivez la cuisson quelques minutes supplémentaires. Refaites le test.

Quand la confiture est de bonne consistance, enlevez la gousse de vanille et le bâton de cannelle. Mixez la préparation à l’aide d’un mixeur plongeant.

Redonnez un petit coup de chaud 2 à 3 minutes.

Mettez votre confiture en pots.
Fermez-les au fur et à mesure que vous les remplissez. Retournez-Les sur un torchon jusqu’à total refroidissement. Ca aide à faire le vide d’air dans les pots !

20160217_182418

Personnellement, je préfère la confiture au gingembre, elle est moins traditionnelle et a du peps 😉

Gelée de raisins à la vanille

Toujours avec mon trèèèès vieux pied de vigne, j’ai aussi concocté une gelée de raisins mais à la vanille cette fois !

20160918_194135

J’avais peur que la gelée raisin/verveine ne plaise pas à tout le monde. Donc ici, je n’ai pas lésiné sur les quantités.

Donc, pour 6 pots de 320 g (type Bonne Maman), vous aurez besoin de  :
  • 2,6 kg de raisins soit 1,8 litre de jus,
  • 1,2 kg de sucre cristallisé,
  • 2 gousses de vanille,
  • 52 g de pectine,
  • le zeste d’un citron.

Lavez le raisin, égrainez-le. Placez-le dans un faitout avec 1/2 verre d’eau.

Faites chauffer jusqu’à ce que les grains de raisins blanchissent et commencent à rendre un peu de jus. Cette opération vous prendra 10 à 15 minutes.

20160911_165142

A l’aide d’un presse purée, écrasez les grains de raisins. Passez l’ensemble à travers un chinois tout en continuant d’écraser les grains.

20160911_154530

Pesez le jus obtenu. Pour environ 2,6 kg de raisins vous parviendrez à recueillir 1,8 l de jus.

Versez le jus, une partie du sucre, les gousses de vanille et le zeste du citron dans une bassine à confiture. Commencez la cuisson à feu doux, de façon à laisser fondre le sucre.

Dans un bol, mélangez le sucre restant avec la pectine. Ajoutez au jus de raisin quand celui-ci commence à être chaud.

Augmentez le feu. Mélangez régulièrement votre préparation afin d’éviter qu’elle ne colle au fond de votre bassine. C’est très désagréable au goût, et en plus c’est pénible à nettoyer…

Pendant que votre gelée cuit à son rythme, profitez-en pour laver les pots de confitures, rincez-les à l’eau très chaude. Réservez les pots à l’envers sur un torchon propre.

Pour vérifiez la cuisson, versez quelques gouttes de gelée sur une assiette. Si les gouttes restent figées, la gelée est cuite. Si elles coulent dans l’assiette, poursuivez encore un peu la cuisson.

Quand celle-ci vous convient, mettez aussitôt votre gelée en pot.

Fermez-les au fur et à mesure, et retournez-les sur un linge propre jusqu’à total refroidissement.

Le lendemain, vous pourrez retourner les pots et coller les étiquettes.

Astuce de Dans ma Cuisine : avant de fermer les pots de gelée, j’ai coupé les  gousses de vanille en tronçons, pour les ajouter dans chacun des pots !