Le Browmisu

Ma dernière création…

20180212_113236

… mon Browmisu !

Vous aimez ???

C’est un mélange BROWnie & tiraMISU 😉 Lire la Suite

Publicités

Craquelés choco menthe

Connaissez vous les craquelés ? ou crinkles ?

Ce petit gâteau tout fondant et tout craquelé ?

20161218_152521

Je vous propose donc des crinkles au chocolat et à la menthe !

Vous verrez comme ils sont moelleux, avec une petite pointe de menthe, ils sont vraiment I-R-R-E-S-I-S-T-I-B-L-E-S !!!

Enfin moi j’adore ! Lire la Suite

Sablés chocolat vanille

Il y a un an déjà,  je publiais ma recette des sablés escargots.

Vous vous souvenez ?

20151128_125239Celle-là !

Aujourd’hui, je la reposte mais en version famille nombreuse ou plutôt équipe de rugby 🙂

Ingrédients pour 70 sablés :
La pâte vanillée :
  • 250 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 1/2 càc de vanille en poudre.
La pâte chocolatée :
  • 220 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 30 g de cacao en poudre.

Commencez par la pâte à la vanille.

Dans le bol du robot, battez l’oeuf (entier), le sucre et le sel. Si vous n’en avez pas, faites votre pâte à la main, c’est plus long mais ça marche.

Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux et la vanille en poudre. Rebattez.

Ajoutez la farine tamisée, continuez de battre jusqu’à ce que la pâte commence à former une boule légèrement aplatie.

La couvrir d’un film alimentaire et placez-la au réfrigérateur pendant 30 à 45 minutes.

Pendant ce temps, préparez la deuxième pâte, celle au chocolat.

Inutile de laver le robot, c’est la même pâte… pratique non ?

Reprenez toutes les étapes de la pâte à la vanille, mais ajoutez les 220 g de farine et les 30 g de cacao, tamisés ensemble.

Dès que la pâte forme une boule, cessez de la travailler.

Formez une boule légèrement aplatie, couvrez d’un film alimentaire et mettez au réfrigérateur entre 30 et 45 minutes.

Etalez chaque pâte sur un plan de travail fariné. Veillez à former 2 rectangles de 35 x 15cm sur 1/2 centimètre d’épaisseur.

Superposez-les, et passez un dernier coup de rouleau de façon à les faire adhérer l’une à l’autre.

Roulez-les ensemble.

Recouvrez le boudin obtenu de film alimentaire et déposez-le au réfrigérateur, si vous êtes pressés quelques minutes au congélateur conviendrontVotre boudin de pâte va durcir et vous pourrez plus facilement le couper.

Préchauffez le four à 180°.

Faites des tranches d’un demi centimètre d’épaisseur. Disposez-les les unes à côté des autres, en les espaçant un peu, sur une feuille de papier cuisson ou un tapis en silicone.

Enfournez pour 15 à 20 minutes.

Retirez les sablés dès qu’ils commencent à colorer.

Déposez-les sur une grille. Et laissez-les refroidir. Il se peut que vos sablés soient encore un peu mous quand vous les sortez du four, c’est normal, ils durciront en refroidissant.

Astuce de Dans ma cuisine : si vous ne donner pas tous les sablés à votre équipe de rugby favorite, placez-les dans une boîte en fer, ils se conserveront très bien quelques jours.

Bon appétit !!!

Koonies de C. Michalak

Aujourd’hui il pleut 😦

Pour vous remonter le moral, j’ai un truc infaillible… 20151020_095924

… les Koonies de C. Michalak !!!

C’est EXCELLENT !!!

Des petites gourmandises qui ressemblent aux macarons, avec des coques bien moelleuses, aux faux airs de brownies, et une ganache… une ganache… à tomber !!!

Sur une base de caramel beurre salé, on mélange un peu de beurre de cacahuètes et une pointe d’alcool. Dans la recette originale, le Chef a choisi de l’anisette. Perso, je n’aime pas du tout l’anis aussi je l’ai remplacée par du Baileys. Génial !!!

Essayez, vous allez être conquis !

Ingrédients pour une vingtaine de Koonies :
Les coques :
  • 100 g de chocolat noir à 70% de cacao,
  • 100 g de beurre 1/2 sel, pour moi du beurre doux et 3 g de fleur de sel,
  • 100 g de sucre en poudre,
  • 2 oeufs,
  • 60 g de farine,
  • 50 g de poudre d’amandes,
  • Quelques cacahuètes salées.
Pour la ganache au caramel : si possible, la faire la veille
  • 235 g de sucre en poudre,
  • 35 g de glucose,
  • 120 g de crème liquide,
  • 2 g de fleur de sel,
  • 185 g de beurre doux,
  • 75 g de beurre de cacahuètes,
  • 15 g d’anisette que j’ai remplacé par du Baileys.

Préchauffez le four à 220 °, avec mon four c’était 210°.

Dans un bain marie, faites fondre le chocolat et le beurre.

Dans un saladier, mélangez le sucre, la farine et la poudre d’amandes.

Ajoutez les oeufs et mélangez au fouet.

Incorporez ensuite le chocolat et le beurre fondu, et mélangez l’ensemble.

Versez dans une poche munie d’une douille unie.

Dressez la pâte comme pour faire des coques de macarons. Espacez-les suffisamment pour éviter qu’ils ne se touchent à la cuisson.

Concassez quelques  cacahuètes. Passez-les à travers une passoire pour ne conserver que les plus gros éclats. Saupoudrez-en sur la moitié des coques.

Enfournez les koonies et baissez aussitôt la température du four à 180°. Laissez-les cuire pendant 8 à 10 minutes.

Dès qu’ils sont cuits, laissez-les refroidir sur une grille.

Préparez maintenant le caramel.

Dans une casserole, faites cuire le sucre avec un filet d’eau.

Dans une autre casserole chauffez la crème liquide avec le glucose.

Quand le caramel est prêt, faites le décuire en ajoutant en plusieurs fois, la crème au glucose chaude. Attention ne mettez que de petites quantités de crème à chaque fois car le mélange risque de déborder.

Remettez le caramel à cuire et portez-le à 122°.

Stoppez alors la cuisson et ajoutez le Baileys et le beurre de cacahuètes.

Ajoutez ensuite le beurre doux, en plusieurs fois.

Montez le mélange obtenu au mixeur plongeant afin de faire foisonner le tout.

Versez dans un plat et filmez au contact.

Si vous êtes pressé par le temps, versez la crème au caramel dans un plat que vous aurez préalablement placé au congélateur. Filmez aussi au contact puis replacez le plat au congélateur afin qu’il refroidisse rapidement.

Lorsque la ganache est assez froide, débarassez-la dans une poche à douille, sans douille ou munie d’une douille lisse.

Déposez une couche de caramel au milieu de chaque coque sans cacahuète.

Recouvrez chaque koonie de coques aux cacahuètes, cette fois.

Dégustez sans tarder.

Astuces de Dans ma Cuisine : J’ai préparé la ganache la veille. Le jour même, j’ai cuit mes koonies, et j’ai procédé à l’assemblage quand les coques étaient totalement refroidies.

Il vous restera de la ganache, pas de problème, vous pouvez vous en servir pour garnir des macarons ou des crêpes. 

NB : j’ai trouvé mes coques un peu plates, tant pis… je ferai mieux la prochaine fois 😉