Levain maison

Depuis quelques jours, sur Instagram et Facebook, je vous propose de préparer votre levain maison, l’étape indispensable avant de vous lancer dans la fabrication du pain maison.

Sur le Net, vous trouverez différentes techniques de fabrication du levain avec une base de farine et eau (comme le mien), en ajoutant du sucre, du miel, avec des pommes, des raisins… Le blog C’est fait maison vous explique les différents types de levains et leurs préparations.

Je n’ai jamais testé, mais, ces recettes sont certainement très bien.

La mienne est, je pense, assez simple à réaliser. Vous devez absolument utiliser une farine BIO de bonne qualité ; une farine de blé de la T130 à la T65, de la farine de seigle ou de l’épeautre. Pour ma boulange j’utilise la farine de blé bise (semi-complète) T80 parce qu’elle est locale, je l’achète à La Ferme du Mont d’Or.

Jour 1

Dans un bocal ou un pot de confiture, ajoutez en quantité égale l’eau et la farine : 40 g et 40 g.

Mélangez.

1585220377875
Vous obtenez cette préparation

Couvrez le pot avec un torchon ou un couvercle (que vous ne vissez pas) il faut que l’air puisse circuler un peu. Laissez reposer à température ambiante (dans une cuisine ou une salle de bain) à l’abri des courants d’air. Le levain n’aime pas avoir froid !

Jour 2

Vous reprenez la préparation de la veille.

1585237176454
L’aspect doit à ressembler à ça !

Comme le premier jour, vous ajoutez le mélange eau / farine (40 g + 40 g).

Mélangez.

Couvrez et laissez reposer jusqu’au lendemain.

Jour 3

Votre levain commence à prendre forme, il doit ressembler à une mousse au chocolat :

1585323202335

Il va s’en dégager une légère odeur de bière ? C’est normal ! Votre levain Chef est né !!!

Si votre levain ne mousse pas encore, ajoutez, encore une fois l’eau et la farine en parts égales.

Maintenant que votre levain est prêt, vous allez pouvoir l’utiliser pour réaliser votre pain. A chaque fois que vous en prélever une partie, vous devez le nourrir, en lui ajoutant la même quantité d’eau et de farine. C’est ce que l’on appelle rafraîchir le levain.

En ce qui concerne la conservation, ne faisant pas mon pain tous les jours, je conserve mon levain au réfrigérateur à couvert et le nourris une fois par semaine.

NB : il est de coutume de donner un nom à son levain ! Mon levain le plus ancien est né le jour de la Sainte Martine… aussi… je l’ai baptisé MARTIN 😉