Aujourd’hui il pleut 😦

Pour vous remonter le moral, j’ai un truc infaillible… 20151020_095924

… les Koonies de C. Michalak !!!

C’est EXCELLENT !!!

Des petites gourmandises qui ressemblent aux macarons, avec des coques bien moelleuses, aux faux airs de brownies, et une ganache… une ganache… à tomber !!!

Sur une base de caramel beurre salé, on mélange un peu de beurre de cacahuètes et une pointe d’alcool. Dans la recette originale, le Chef a choisi de l’anisette. Perso, je n’aime pas du tout l’anis aussi je l’ai remplacée par du Baileys. Génial !!!

Essayez, vous allez être conquis !

Ingrédients pour une vingtaine de Koonies :
Les coques :
  • 100 g de chocolat noir à 70% de cacao,
  • 100 g de beurre 1/2 sel, pour moi du beurre doux et 3 g de fleur de sel,
  • 100 g de sucre en poudre,
  • 2 oeufs,
  • 60 g de farine,
  • 50 g de poudre d’amandes,
  • Quelques cacahuètes salées.
Pour la ganache au caramel : si possible, la faire la veille
  • 235 g de sucre en poudre,
  • 35 g de glucose,
  • 120 g de crème liquide,
  • 2 g de fleur de sel,
  • 185 g de beurre doux,
  • 75 g de beurre de cacahuètes,
  • 15 g d’anisette que j’ai remplacé par du Baileys.

Préchauffez le four à 220 °, avec mon four c’était 210°.

Dans un bain marie, faites fondre le chocolat et le beurre.

Dans un saladier, mélangez le sucre, la farine et la poudre d’amandes.

Ajoutez les oeufs et mélangez au fouet.

Incorporez ensuite le chocolat et le beurre fondu, et mélangez l’ensemble.

Versez dans une poche munie d’une douille unie.

Dressez la pâte comme pour faire des coques de macarons. Espacez-les suffisamment pour éviter qu’ils ne se touchent à la cuisson.

Concassez quelques  cacahuètes. Passez-les à travers une passoire pour ne conserver que les plus gros éclats. Saupoudrez-en sur la moitié des coques.

Enfournez les koonies et baissez aussitôt la température du four à 180°. Laissez-les cuire pendant 8 à 10 minutes.

Dès qu’ils sont cuits, laissez-les refroidir sur une grille.

Préparez maintenant le caramel.

Dans une casserole, faites cuire le sucre avec un filet d’eau.

Dans une autre casserole chauffez la crème liquide avec le glucose.

Quand le caramel est prêt, faites le décuire en ajoutant en plusieurs fois, la crème au glucose chaude. Attention ne mettez que de petites quantités de crème à chaque fois car le mélange risque de déborder.

Remettez le caramel à cuire et portez-le à 122°.

Stoppez alors la cuisson et ajoutez le Baileys et le beurre de cacahuètes.

Ajoutez ensuite le beurre doux, en plusieurs fois.

Montez le mélange obtenu au mixeur plongeant afin de faire foisonner le tout.

Versez dans un plat et filmez au contact.

Si vous êtes pressé par le temps, versez la crème au caramel dans un plat que vous aurez préalablement placé au congélateur. Filmez aussi au contact puis replacez le plat au congélateur afin qu’il refroidisse rapidement.

Lorsque la ganache est assez froide, débarassez-la dans une poche à douille, sans douille ou munie d’une douille lisse.

Déposez une couche de caramel au milieu de chaque coque sans cacahuète.

Recouvrez chaque koonie de coques aux cacahuètes, cette fois.

Dégustez sans tarder.

Astuces de Dans ma Cuisine : J’ai préparé la ganache la veille. Le jour même, j’ai cuit mes koonies, et j’ai procédé à l’assemblage quand les coques étaient totalement refroidies.

Il vous restera de la ganache, pas de problème, vous pouvez vous en servir pour garnir des macarons ou des crêpes. 

NB : j’ai trouvé mes coques un peu plates, tant pis… je ferai mieux la prochaine fois 😉

 

Publicités

2 réflexions sur “Koonies de C. Michalak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s