Tout le monde connaît Christophe Michalak, c’est un pâtissier très médiatisé depuis quelques années : ses livres, ses émissions de télévision et ses boutiques dans Paris.

J’ai eu la chance de me rendre dans l’une d’entre elles, avec ma copine Nadia…

Nous avons craqué pour ses fameux entremets à emporter : les Kosmiks !!!

Comme nous avions ENORMEMENT de mal à résister à l’appel du Kosmik, Nadia et moi, nous sommes posées dans un petit jardin public tout près de la boutique de C. Michalak.

20150802_174027

Nous avons savouré avec un IMMENSE PLAISIR notre Kosmik 😉

Hum !!! Quel délice !!!

Le parfum des fruits… les herbes aromatiques… la crème onctueuse… parfumée… très légèrement sucrée…

Bref, il faut goûter pour comprendre 😉

Nous avons tellement aimé ce dessert que j’ai voulu essayé de le refaire. Je ne connais pas la recette de Christophe Michalak. J’ai juste essayé de refaire des préparations que mon palais avait cru retrouver en dégustant le vrai Kosmik du grand Chef !!!

20150802_170405

Surtout n’ayez pas peur de la recette, vous pouvez la réaliser sur plusieurs jours…

Ingrédients :
La ganache montée chocolat blanc / vanille :
  • 100 g de chocolat blanc,
  • 300 g de crème liquide,
  • 1 gousse de vanille,
  • 3 gouttes d’huile essentielle de vanille.
La compote d’abricots au romarin :
  • 400 g d’abricots,
  • 25 g de sucre,
  • 1 branche de romarin fraîchement cueillie.
Le sablé vanille :
  • 100 g de beurre,
  • 35 g de sucre glace,
  • 20 g de fécule de maïs,
  • 100 g de farine,
  • 3 g de sel,
  • 1 gousse de vanille, ou  1/2 càc de vanille en poudre.

La veille, préparez la ganache montée. J’ai utilisé un reste de ganache avec laquelle j’avais garni des macarons…

Dans une casserole, faites chauffer la crème liquide.

Fendez la gousse de vanille en deux (dans le sens de la longueur). Grattez les graines et mettez-les à infuser, à couvert, dans la crème chaude, pendant environ 1/4 d’heure.

Hachez  grossièrement le chocolat et réservez-le dans un saladier.

Versez la crème vanillée sur le chocolat. Si celle-ci n’est plus assez chaude, remettez-la un peu sur le feu.

Amalgamez bien l’ensemble à l’aide d’une maryse ou une spatule. Dès que le mélange est bien homogène, couvrez d’un film alimentaire, et réservez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Le jour même (ou la veille aussi), préparez la compote d’abricots ainsi que le sablé.

Dénoyautez et coupez en 4 les abricots.

Dans une casserole, versez le sucre, 1 càs d’eau et la branche de romarin. Laissez fondre, à feu doux, puis ajoutez les abricots. Laissez cuire quelques minutes. Les quartiers d’abricots doivent être tendres mais pas mous. Laissez refroidir le tout.

Pendant ce temps, préparez le biscuit.

Préchauffez le four à 160°.

Dans un robot, réduire le beurre en pommade à l’aide de la feuille. Vous pouvez aussi le faire dans un saladier avec une fourchette si vous ne possédez pas de robot.

Ajoutez le sucre glace, la fécule de maïs et la farine tamisés ensemble ainsi que les graines de vanille.

Mélangez jusqu’à ce que vous obteniez un genre de pâte à tarte.

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez le sablé entre 2 feuilles de papier sulfurisé, sur 5 mm d’épaisseur. Piquez la pâte avec une fourchette et enfournez pour 20 à 25 minutes.

Quand le sablé est légèrement doré, retirez-le et laissez-le refroidir sur une grille.

Montez ensuite votre ganache chocolat / vanille en « chantilly ».

Versez la préparation dans un robot et fouettez jusqu’à ce que la texture ressemble à une chantilly bien ferme. Pour les plus courageux, vous pouvez tout aussi bien la monter à la main 😉 Attention à ne pas trop fouettez la ganache, vous obtiendriez des grumeaux et votre préparation irait directement à la poubelle.

Réservez au frais.

Quand tous les éléments de votre entremet sont froids et seulement s’ils sont bien froids, vous pouvez les dressez dans des verrines.

Remplissez une poche à douille (embout lisse) de votre ganache montée. Remplissez aux 2/3 votre verrine.

Ajoutez ensuite quelques brisures de sablé vanillé, puis par dessus une couche d’abricots compotés.

Coiffez le tout des miettes de sablé restant.

Dégustez aussitôt.

C’est une tueriiiiie !!!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s