La tarte aux prunes, un dessert qui sent bon l’été !!!

J’ai choisi la Reine Claude, pour cette tarte qui nous rappelle celles que faisaient nos Grand-parents. Pour moi, c’était plutôt mon Grand-père qui cuisinait des tartes aux fruits !

20140727_171211

Je vous propose une tarte sur une base de pâte sucrée, celle de mon Grand-père était beaucoup plus rustique !!! recouverte de semoule fine sucrée et de prunes.

J’ai déjà publié ma recette de pâte sucrée, mais pour ceux qui n’ont pas envie de faire la recherche, vous la trouverez ci-dessous. 

Pour une tarte de 24 cm de diamètre :
  • 250 g de farine,
  • 125 g de sucre,
  • 100 g de beurre à température ambiante,
  • 1 oeuf,
  • 1 pincée de sel.

Battez l’oeuf (entier), le sucre et le sel dans un batteur. Si vous n’en avez pas, faites votre pâte à la main, c’est plus long mais ça marche.

Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux. Rebattez.

Ajoutez la farine, continuez de battre jusqu’à ce que la pâte forme une boule.

Mettez votre boule de pâte au réfrigérateur pendant 1 heure.

Préchauffez le four à 180°.

Etalez la pâte sur un plan de travail fariné. Disposez-la dans un moule à tarte beurré, ou un cercle à tarte.

Recouvrez d’une feuille de papier cuisson et déposez des noyaux de cuisson pour pouvoir la cuire à blanc.

Enfournez pour une dizaine de minutes. Retirez les noyaux de cuisson.

Pendant ce temps, mélangez dans un bol 3 càs de semoule de blé + 3 càs de sucre ou cassonade. Etalez ce mélange sur votre pâte à tarte.

Garnissez ensuite de prunes dénoyautées, coupées en deux, le côté bombé des prunes sur le dessus.

Enfournez pendant 15 à vingt minutes.

Les prunes vont rendre du jus qui sera absorbé par la semoule sucrée.

Sortez la tarte du four, laissez-la refroidir sur une grille.

Pour un peu plus de brillance, j’ai badigeonné de la confiture de tomates vertes sur les prunes encore tièdes.

 

Publicités

3 réflexions sur “Tarte aux prunes

  1. Je vais suivre ta recette pour ma prochaine tarte, j’ai fait une tarte aux abricots avec la même pâte mais je mets dessous mes fruits des morceaux de gâteaux secs écrasés, et c’est aussi bon goûteux ! Vive l’été

    1. Effectivement, je mets parfois des gâteaux secs (spéculos, petits beurres…) quand j’ai un paquet déjà entamé parce qu’il en faut vraiment très peu. La solution sucre + semoule (plus elle est fine, meilleur c’est) est plus simple, mais moins goûteuse, sans aucun doute !
      Merci pour ton commentaire et à bientôt Anonyme.

  2. Tu connais l’adaptation crue ? Tu laisses tout le tintouin avant les prunes, tu ne les coupes pas, tu n’enlèves pas le noyau et tu les mets dans ta bouche et tu écoutes la fête dans tes cellules. Qu’est-ce que tu en dis ? Le souci, c’est que c’est la ruine des pâtissiers, des céréaliers, des minotiers, des semouliers, de l’industrie du sucre et de celles des couteaux et des moules à tartes, sans doute celle des médecins et des dentistes, autrement dit la mort de ce système. Tout ça grâce à un prunier dans le jardin, des corps pour s’en nourrir et des esprits pour changer le monde. A quoi ça tient, quand-même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s